Où laver ses emballages réutilisables ?

Unités de lavages à Bruxelles et outils pratiques


Votre commerce alimentaire ou Horeca envisage de (davantage) travailler avec des contenants réutilisables mais la logistique du nettoyage vous semble trop compliquée ? ConsomAction et Bruxelles Environnement vous facilitent la tâche grâce à un nouveau recensement des infrastructures de lavage existantes et un guide de bonnes pratiques pour les mutualiser !


Si vous êtes membre enthousiaste de l'alimentation durable, il est fort à parier que la question de la réduction de vos déchets d’emballage vous importe également. Produire durablement et proposer du local, c’est merveilleux ; le faire sans déchets superflus, c’est encore mieux !


Néanmoins, malgré toute la bonne volonté du monde, il n’est pas toujours facile de mettre ses idéaux écologiques en pratique. Manque de temps, d’argent, de ressources humaines ou encore logistique, nombreuses sont les raisons qui peuvent entraver la mise en place de ces nobles ambitions. C’est pourquoi ConsomAction travaille à rendre cette transition plus facile pour tous·tes les acteur·ices économiques au travers d’un nouvel outil de recensement des unités de lavage d’emballages réutilisables (gobelets, assiettes, plats, contenants, ...) sur le territoire bruxellois et alentours. 


Emballages consignés : la suppression des déchets post-production


Une solution au problème de pollution des contenants à usage unique existe depuis déjà bien longtemps et ne demande qu’à se démocratiser davantage : il s’agit de l’emballage réutilisables (consigné ou non). Selon une étude réalisée par l’ADEME, l’utilisation d’emballages réutilisables (bouteilles en verre, gobelets en plastique, assiettes en inox ; tout – ou presque - est possible) permet non seulement de réduire drastiquement les déchets produits, mais également les émissions de CO₂ à partir de seulement 2 à 4 réutilisations.


Mais qui dit contenants réutilisables, dit aussi nettoyage dans les règles de l’art ! Or, tout le monde n'est pas au fait des infrastructures de lavage adéquates.


Mutualiser les infrastructures de lavage : une solution win-win


Mettre l’utilisation des lave-vaisselles professionnels en commun, c’est bénéfique pour les deux parties. D’une part, cela permet à l’entreprise de rentabiliser son infrastructure lorsqu’elle ne l’utilise pas, et d’autre part, cela permet aux structures ne pouvant se permettre d’avoir leur propre machine d’avoir accès à moindre coût à des solutions de lavage professionnelles. 


Attention néanmoins, en vue de coopérer dans les meilleures conditions, il est important de se poser certaines questions en amont afin que les deux parties s’y retrouvent (processus de fonctionnement, conseils sur les contenants et matériaux, respect des normes AFSCA, etc.). Vous pouvez retrouver l’entièreté de ces conseils dans le guide des bonnes pratiques, qui vous aidera à mettre ces synergies sur pied en bonne et due forme et de manière pérenne.


Cartographie des infrastructures existantes & recensement de l’offre


Le principal objet de l’étude (réalisée par ConsomAction, pour le compte de Bruxelles Environnement) a été de rassembler en un seul endroit l’ensemble des organisations prêtes à coopérer et en capacité de mettre leur infrastructure de lavage à disposition de tiers. Ces dernières sont retrouvables rapidement et intuitivement via une carte interactive. Elles sont accompagnées d’une fiche technique présentant l’organisation et les possibilités de collaboration avec elle. Enfin, un arbre décisionnel permet de facilement identifier les structures les plus propices de répondre à vos besoins !

Toutefois, si vous ne trouvez pas votre bonheur avec les partenaires déjà répertorié·es, un recensement précis de l’offre actuelle et des avantages et inconvénients de chaque option vous aidera à acquérir votre propre infrastructure, qui répondra à vos attentes spécifiques.


Pour toutes vos questions relatives au vrac et aux emballages de réemploi, prenez contact avec ConsomAction et faites ainsi partie des acteurs du réemploi !


OUTILS DISPONIBLES



Nous remercions vivement Marie Jemine de l'Empoteuse et Elodie Bouscarat de FoodComm pour leur collaboration dans ce projet.





dans
Partager cet article
Tags
Vers un Avenir Zéro Déchet : ConsomAction soutient les Camps Zéro Déchet