Les secteurs de la distribution vrac, bio et circuit court se mobilisent face aux crises

Communiqué de presse

Ce mardi 11 octobre à 11h, ConsomAction, Biowallonie, le Collectif5C et Manger Demain, ont organisé une conférence de presse afin de montrer comment les secteurs de la distribution vrac, bio et circuit court se mobilisent face aux crises et quelles actions individuelles et collectives se dessinent.

Ce fut également l'opportunité de présenter toutes les externalités positives de ces secteurs, et plus particulièrement celles du secteur vrac :

- Limiter le gaspillage alimentaire : le vrac permet de choisir la juste quantité générant ainsi une diminution du gaspillage alimentaire (3,5 tonnes d’aliments sont jetées chaque année)

- Limiter les emballages à usage unique et agir sur la quantité de déchets à traiter (en aval) ainsi que sur les ressources utilisées pour produire ses emballages (en amont)

- Les produits en vrac sont dans 80% des cas des produits certifiés bio

- Des commerces de proximités à taille humaine : portés par des indépendants, offrant un service et une attention particulière aux différents publics et à leurs besoins spécifiques.

- Le juste prix : pas de négociation de prix ou de pression sur les marges auprès des producteurs ou fournisseurs, ce qui offre une rémunération juste et un prix qui reflète la réalité (prise en compte de tous les maillons de la chaine de valeurs) pour le consommateur.

Thomas Moreau de magasin vrac Grasphopper est également venu témoigner avec justesse sur ce que les commerces traversent aujourd'hui et les nombreux défis qui les attendent pour les prochaines semaines et mois.

Au travers de cette conférence, les secteurs veulent appeler à la mobilisation de tous : citoyens, collectivités et autorités (fédéral, régional et communal), nous sommes tous concernés 

Télécharger le communiqué de presse

v

Partager cet article
Memorandum Législature 2024-29
Pour une Belgique ambitieuse envers le vrac et le réemploi au sein d’une économie circulaire